Menu Close
Système de nomenclature des médicaments contre l’arthrite
Système de nomenclature des médicaments contre l’arthrite
Système de nomenclature des médicaments contre l’arthrite

À la lumière de l’avènement récent de nouvelles catégories de médicaments, telles que les biosimilaires et les inhibiteurs de Janus kinases pour le traitement de différentes formes d’arthrite inflammatoire, un nouveau système de nomenclature pour les antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) a été adopté en Europe et en Amérique du Nord.

Il existe essentiellement 2 catégories de médicaments : un groupe ciblant les symptômes et un 2e s’attaquant au processus des maladies sous-jacentes.

1. Médicaments ciblant les symptômes

    • anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
    • analgésiques, comme l’acétaminophène (Tylenol®)
    • stéroïdes
    • opiacés (narcotiques)

Glucocorticoïdes (des GC tels que la prednisone) : des stéroïdes sont souvent utilisés comme « thérapie de transition » ou pour traiter des atteintes graves à un organe ou des complications pouvant s’avérer mortelles de la polyarthrite rhumatoïde, de la spondylarthrite ankylosante, de l’arthrite psoriasique, du lupus érythémateux disséminé et de la vascularite.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (ou AINS, comme l’aspirine, le naproxène et le célécoxib) : ces médicaments contribuent à réduire l’inflammation et la douleur associées à la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite psoriasique et l’arthrose. Certains AINS, comme l’ibuprofène (Motrin ou Advil) ou le naproxène (Aleve), sont accessibles en vente libre alors que d’autres exigent une ordonnance.

2. Médicaments ciblant le processus des maladies sous-jacentes

Pendant de nombreuses années, les rhumatologues ont utilisé le terme « antirhumatismaux modificateurs de la maladie » (ARMM) pour distinguer les agents qui interfèrent avec le processus pathologique aggravant les manifestations des plusieurs formes d’arthrite inflammatoire dont la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et l’arthrite psoriasique. Ces médicaments perturbent l’évolution naturelle de la maladie. Les ARMM inhibent les dommages articulaires, suppriment l’inflammation, réduisent le niveau d’anticorps et ont des effets positifs sur les résultats fonctionnels à long terme.

Maintenant disponibles en « plusieurs formes et couleurs », les ARMM peuvent être administrés en comprimés, sous forme auto-injectable et en perfusion (intraveineuse). Chacun agit d’une manière unique, et déterminer lequel vous conviendra le mieux est certainement l’une des conversations les plus importantes que vous pouvez avoir avec votre rhumatologue.

Ce nouveau système de nomenclature pour les anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) comporte les classifications suivantes :

Les ARMM de synthèse (ou chimiques) sont désormais subdivisés en deux groupes :

csDMARDs: des ARMM de synthèse conventionnels regroupant des médicaments traditionnels comme, entre autres, la méthotrexate, la sulfasalazine, le léflunomide, l’hydroxychloroquine et les sels d’or.

tsDMARDs : des ARMM de synthèse ciblés regroupant uniquement les médicaments développés spécifiquement pour cibler une structure moléculaire particulière (comme le tofacitinib, le baricitinib ou l’apremilast) ou des agents qui ne ciblent pas généralement le traitement des maladies rhumatismales (comme l’imatinib ou l’ibrutinib).

Les ARMM biologiques sont maintenant subdivisés en 2 groupes :

boDMARDs : les ARMM biologiques originaux regroupant des médicaments comme l’abatacept, l’adalimumab, l’anakinra, le certolizumab pégol, l’étanercept, le golimumab, l’infliximab-Remicade, le rituximab ou le tocilizumab.

bsDMARD : les ARMM biosimilaires qui comprennent :

    • adalimumab (Amgevita®, adalimumab (Hadlima®), adalimumab (Hulio®), adalimumab (Hyrimoz®) et adalimumab (Idacio®)
    • étanercept (Brenzys®) et étanercept (Erelzi®)
    • infliximab (Avsola®), infliximab (Inflectra®) et infliximab (Renflexis®)
    • rituximab (Riabni®), rituximab (Riximyo®), rituximab (Ruxience®) et rituximab (Truxima®)
About the Biosimilars•Exchange

Le comité ACE remercie Arthrite-recherche (ARC) pour son examen scientifique des informations et des programmes du comité ACE et de JointHealthTM

Arthritis Consumer Experts
© 2000-2021 ACE Planning and Consulting Inc.

Le comité ACE remercie Arthrite-recherche (ARC) pour son examen scientifique des informations et des programmes du comité ACE et de JointHealthTM

Arthritis Consumer Experts
© 2000-2021 ACE Planning and Consulting Inc.

Le comité ACE remercie Arthrite-recherche (ARC) pour son examen scientifique des informations et des programmes du comité ACE et de JointHealthTM